Afin de mieux comprendre l’écosystème bruxellois et les opportunités qu’il peut offrir, les représentants des clusters TICSanté, InvivoLim, GIPSO, RDM N-A et la représentante néo-aquitaine du Pôle de compétitivité Cosmetic Valley ont été accueillis par le Bureau de la Région à Bruxelles les 25 et 26 septembre 2018.

L’Alliance Innovation Santé Nouvelle-Aquitaine (ALLIS NA) regroupe huit clusters et pôle de compétitivité (Cancer-Bio-Santé, Cluster médical du Limousin, Cluster TIC Santé, Osasuna, 2ACBI, RDM- NA, Technopole du Grand Poitiers et GIPSO). Elle a été créée en 2016 pour connecter les acteurs régionaux de la santé, développer de nouvelles collaborations et créer des opportunités de business. Ces clusters ont décidé de mutualiser certaines de leurs actions au service de leurs adhérents et notamment de réfléchir ensemble à l’accompagnement de leurs adhérents sur la dimension européenne.

Accompagnés dans cette démarche par l’Agence de développement et d’innovation, la Chambre régionale de commerce et d’industrie et le Conseil régional, ils ont pu présenter les activités menées au sein de leurs clusters, et échanger avec différents organismes européens et partenaires potentiels sur les thématiques qui les intéressent: santé numérique, biotechnologies, dispositifs médicaux, médicaments, etc.

Lors de ses rendez-vous avec la Direction générale Recherche et Innovation de la Commission européenne et avec des représentants de plusieurs partenariats public-privé européens sur la recherche, la délégation a pu étudier le large éventail des opportunités de financement pour la recherche collaborative et l’innovation dans le domaine de la santé.

Le cadre politique et règlementaire adopté par l’Union européenne impacte la filière santé en Europe. Les représentants des clusters ont donc aussi été reçus à la commission parlementaire Environnement et Santé publique du Parlement européen, pour mieux appréhender le rôle de codécideurs des députés européens sur les sujets liés à la santé publique.

Enfin, en fonction des spécialités de ces clusters néo-aquitains, leurs référents ont rencontré différentes directions générales de la Commission européenne (sur le numérique ou sur le soutien à l’entrepreneuriat par exemple), des associations d’acteurs industriels, et des représentants d’autres régions européennes actives dans le secteur de la santé.